Plus de 700 personnes réunies ce soir là, pour la liste "Pour vous, avec vous, Bagneux d'abord", emmenée par Marie-Hélène Amiable (PC, PS, EELV ). En tant que première des éluEs EELV, je parle...


Bonsoir à toutes et a tous,

Nous sommes ici ce soir pour construire ensemble l'avenir de notre ville. Faire ensemble, une ville populaire et d'avenir.

Dans cette équipe, nous, nous savons ensemble ce que nous voulons et nous l'avons écrit dans un programme que nous respecterons.

Avec l'arrivée du métro est venu le temps pour Bagneux des grands enjeux.
A qui appartient la ville ? Qui décide des constructions, des aménagements urbains ? Vous, nous, ou bien le marché ? La volonté politique, c'est à dire celle des citoyens relayée par des élus, ou bien le laisser faire du marché qui enflamme la spéculation immobilière ?
Cette spéculation immobilière est un drame.
Vous savez que notre équipe se rassemble sur un grand désir de solidarité, mais aussi de responsabilité.
Que notre maire s'engagera à porter notre voix pour réclamer que dans la métropole de Paris, les autres villes respectent leurs obligations vis a vis de la construction de logements sociaux.
Vous savez aussi que sous la direction de Marie-Hélène Amiable, cette équipe fera tout pour que notre ville ne fabrique pas des ghettos ; pour que notre ville devienne un modèle. Une ville populaire, mélangée, avec des riches et des moins riches, des fragiles et des plus fragiles.
Aujourd'hui on devient très vite fragile et la question de la capacité à se loger dans cette région dépasse de loin finalement la question du logement social, pour rejoindre plus largement celle du droit fondamental de se loger, selon ses moyens.

Ensuite, il y a la question de l'espace de la ville. Avec cette importance de pouvoir respirer et c'est vraiment d'actualité avec cette pollution atmosphérique dangereuse qui dure depuis une semaine. A tel point que le parisien d'hier a titré "respirer tue !" ce n'est plus affaire d'écolo !

Il faut faire en sorte de pouvoir diminuer l'usage de la voiture en ville pour les courtes distances.il faut y travailler, pour trouver un nouveau confort pour les usagers, tous, même celles et ceux qui aujourd'hui ne peuvent se passer de leur voiture.
Cela veut dire plus de transport en communs et propres ! (nos bus diesels sont déjà interdits dans de nombreuses villes européennes),du covoiturage, des usages différents de la voiture, des rues douces pour les piétons, de la sécurité pour le vélos, et des lieux pour respirer.

Vous savez que nous voulons le faire ensemble.

Nous avons besoin d'espaces verts, proches de nous. Mais quels types d'espaces verts ?
Et bien .... Quelques un suffisamment grands pour que leurs effets soit visibles sur la santé. Il est reconnu qu'un espace ouvert et végétalisé influe de façon bénéfique sur la santé...agit sur le prolongement de la vie même.

Et puis il y a les usages de nos espaces verts de proximité, pour jouer et s'ébrouer quand on est jeune, pour se promener, marcher, se reposer.
Une ville c'est un espace hétérogène qu'il faut embellir en valorisant des usages différents sans en rejeter.


Activités commerciales et habitations...penser les différents quartiers pour qu'ils soient accessibles à pieds ou en transport en commun plutôt qu'en voiture.


La ville du 21ème siècle n'est pas encore née.
C'est en innovant que nous saurons la créer ensemble.

Et pour l'heure, il faut dire aux personnes qui sont tentées par le vote pour Olivier Sueur, qu'il ne saura rien inventer, lui, et que son programme n'en est pas un !
Juste une successions de remarques basées sur le mécontentement, ou bien alors de vielles lunes dépassées, ou bien encore des mesures déjà réalisées qu'il reprend a son compte comme : je cite : "soutenir les associations"...
cet homme ne vit pas ici, et cela se voit... De plus il est très mal conseillé !

Et puis il y a celles et ceux qui n'y croient plus et qui ne veulent plus voter. Il faut leur redonner espoir. Dites leur qu'ils ne seront pas déçus !
Qu'ils trouverons toujours des raisons d’être mécontents, bien sûr, mais que dans les années à venir, c'est en dialoguant avec eux, que nous serons plus intelligents! Que nous voulons travailler et co-construire notre avenir avec eux.
La ville est un lieu important pour apprendre a vivre et a faire ensemble.
Nous comptons sur vous pour aller leur dire.
merci .!

PM, le 13 mars 2014


Nouveau commentaire :


Pascale Méker
Pascale Méker
Pascale Méker
Maire-Adjointe de Bagneux,
en charge de l'Espace public et du Patrimoine, et de la voirie
Europe - Ecologie - Les verts.

Conseillère communautaire déléguée de Sud de Seine, en charge de l'Environnement/développement durable/agenda 21, jusqu'en 2015.
Conseillère territoriale de Vallée Sud Grand Paris depuis 2016


Recherche



Rss Rss

Partager ce site