Le marché entièrement orienté vers le profit par les industriels et les acteurs de la grande consommation avait comme objectif de transformer tout un chacun en consommateur gavé de publicicité et parfaitement instrumentalisé...

Mais, lorsque le consommateur est informé, il redevient citoyen, et même les grandes surfaces doivent réviser leur politique de vente ...
On sait aujourd'hui, que malgré la "crise", les marques "1er prix" des grandes surfaces ne font plus recettes.. les acheteurs préférant, dès qu'ils le peuvent, acheter moins, mais de meilleure qualité... Incroyable...
Quel effort, quelle prise de conscience !
Ainsi la force d'achat, à priori entièrement au service du marché, se retourne comme un gant, et devient le fer de lance d'une force citoyenne qui refuse les produits de mauvaises qualités ! Ou mieux oriente l'offre vers des articles produits "équitablement" et "bio".

L'effet de masse peut aussi jouer en faveur d'une consommation plus responsable, créatrice de valeurs pour tout le monde, du producteur, mieux rémunéré, au consommateur qui a ainsi accès à un produit plus "propre", plus sain, tant du point de vue éthique, que du point de vue de la qualité...
C'est la révolution qui commence aujourd'hui.
Les citoyens devienent des consom-acteurs.
Plus exactement, ils commencent à prendre conscience de leur pouvoir....

A nous citoyens, d'orienter notre consommation.

La démocratie aujourd'hui passe aussi par les actes d'achat.


Pascale Méker
Pascale Méker
Pascale Méker
Maire-Adjointe de Bagneux,
en charge de l'Espace public et du Patrimoine, et de la voirie
Europe - Ecologie - Les verts.

Conseillère communautaire déléguée de Sud de Seine, en charge de l'Environnement/développement durable/agenda 21, jusqu'en 2015.
Conseillère territoriale de Vallée Sud Grand Paris depuis 2016


Recherche



Rss Rss

Partager ce site